Le lange à nouer – écologique et économique !

Suite à mon premier article sur les couches, j’ai eu envie de développer, pour vous parler de celles que j’ai préféré.

Adopter des couches lavables est l’un des plus beaux gestes que l’on puisse faire pour son bébé, son porte-monnaie et la planète !

Vous cherchez la couche la plus écologique, la plus économique et la plus “Zéro Déchet”, lisez la suite !

—————————————————————————————

Partir sur de bonnes bases

Ne jamais écouter les parents qui disent avoir essayé et ne pas être convaincus, passeurs de mauvaises expériences, il révèle surtout  un manque d’information, ils peuvent véhiculer un aspect négatif de la vie en couches lavables et démotiver les futurs parents devant la tâche que cela va représenter.

Plusieurs possibilités peuvent faire qu’ils n’ont pas apprécié :

  •  Ils ont peut-être acheté un lot de couches d’occasion qui était trop usé.
  •  Le lot de couches qui a déjà servi à un autre enfant était peut-être encrassé (voir plus bas).
  •  Ils n’ont pas choisi LA bonne couche, adapté la morphologie de leur enfant…

À vous de trouver la couche qui convient à votre enfant !

Moi j’ai découvert une couche qui s’adapte à tous les bébés, du prématuré au petit potelé, du nouveau né au bambin expérimenté…

Allez, je vous dis tout !

—————————————————————————————

Pendant ma grossesse je me suis passionnée par l’hygiène de bébé,  j’ai voulu tout tester, tout savoir…
Je pense pouvoir dire sans prétention qu’aujourd’hui je connais suffisamment le sujet pour pouvoir le partager.

En parallèle, nous avons pratiqué la HNI (hygiène naturelle infantile), cela consiste à laisser bébé les fesses à l’air et à lui proposer d’éliminer fréquemment, en dehors de la couche…

Ce qui suit est mon expérience personnelle, mon avis, mes préférences !

—————————————————————————————

Le lange à nouer

(de chez Disana) et chez Doujan qui est une super marque Bretonne, proposait avant des langes à nouer, elle ne les proposent plus, à moins de peut-être en faire la demande ?

Nous avons utilisé les langes à nouer à partir des 3 semaines de bébé et jusqu’à ce qu’il soit propre.
Leurs avantages :lange-à-nouer

  • Ils sont simples
  • Économiques : s’utilisent de la naissance à la propreté (même bébé prématuré)
  • Écologiques (mono-matières) et facilement recyclables (lavette…)
  • Sèchent très très vite
  • S’adaptent à tous les bébés

Ils s’agit d’un lange tissé en coton bio avec 2 ficelles pour permettre de le nouer autour du bébé.

Il s’utilise comme une couche classique, c’est à dire que le lange seul représente la partie absorbante, lorsque le bébé est mouillé il faut changer cette partie.

La couche se compose ainsi :

  • Un lange en coton bio (la partie avec les liens) : Absorption

Lange à nouer ouvert

  • Une doublure (ou insert, c’est pareil) en flanelle de coton bio : Augmente l’absorption – se plie en 3.Doublure en flanelle
  • Un voile (jetable ou lavable) pour récolter les selles (et ne pas à avoir mettre les mains dans le caca).

Voile de protection en polaire

  • Et par dessus, une surcouche (ou culotte de protection, c’est pareil) qui est imperméable, elle évite de mouiller les vêtements, elle retient le pipi dans la couche.

culotte de protection

—————————————————————————————

Pliage et mise en place sur bébé

 

En images

Lange + surcouche - à 3 semainesLange à nouer - à 3 semaines

À 3 semaines : Bon c’était peut-être la 2ème fois qu’on lui mettait alors c’est pas génial…

Normalement le lange est mieux ajusté, on replie vers l’intérieur au niveau des cuisses, de manière à créer un gousset, afin d’éviter au lange de sortir de la culotte de protection et de limiter les fuites.

Sur la photo de droite, la culotte de protection est mal mise, le lange n’est pas censé dépasser.

 

 

lange + surcouche à 1 anlange à nouer - à 1an

À 1 an :  Les langes ont un peu changé de couleur, ils sont plus ternes, plus gris mais peu importe, ils n’en restent pas moins doux et surtout ils sont très absorbants !

Sur les 2 photos la couche est parfaitement ajustée, je suis tranquille pour plusieurs heures, voire la nuit entière…

Bébé ne bouge pas pour mettre la couche, il est habitué !

 

 

surcouche + lange - 2ans lange à nouer - 2ans

À 2 ans !

Les langes sont au top, mise à part la couleur qui est passée , il n’a pas bougé, il est super absorbant, très doux et souple.

Les culottes de protections sont devenues plus lâches avec le temps, sans que ce soit moche ou dérangeant, disons qu’elles ont accompagné bébé dans sa croissance.

 

 

 

Pliage pour nouveau né :    pliage-nourisson     Pliage pour bambin :  pliage pour bambin

 

Voici une vidéo qui reprend ce que je viens de décrire et qui explique comment mettre le lange sur le bébé.

15c

———————————————————

Combien faut-il en prévoir ?

Nous avons acheté 13 langes, ce qui permet de tenir 2 jours sans lessive.

En détail :

  • 13 langes à nouer
  • 16 doublures (3 en plus pour en mettre 2 pour la nuit, ça permet d’augmenter la capacité d’absorption et donc de tenir plus longtemps)
  • 13 voiles de protections lavables en polaire (effet fesses au sec)
  • 4 culottes de protection (elles se remplacent à chaque change mais on ne les lave pas à chaque fois)

En + :seau couches lavables

  • Un seau, pour stocker les couches
  • Un sac imperméable pour stocker les couches sales lors des sorties

 

 

 

—————————————————————————————

Organisation – Entretien

Ce n’est pas plus compliqué que d’aller acheter un paquet de couches jetables.

  • On stocke la couche sale dans un seau hermétique, à sec (plus écologique) ou dans l’eau, avec de l’huile essentielle d’arbre à thé, qui aura pour effet d’éviter la prolifération de bactéries.
  • En cas de caca, il suffit d’éliminer celui-ci dans les toilettes (grâce à des voiles de protection lavables ou jetables qui se glissent entre la peau et la couche) ou en rinçant simplement à l’eau.
  • On lave le tout avec le linge de maison (une tournée de linge pleine est plus écologique), sans aucune tache ni odeur !

Point sur la lessive : L’idéal est d’utiliser une lessive écologique, moi je suis adepte du savon de Marseille.
On peut lire sur le net que le savon de Marseille est déconseillé, qu’il encrasse les couches, c’est faux !

Dans le vrai savon de Marseille, celui qui ne contient que lessive maison4 ingrédients (huile d’olive, soude caustique, eau et sel), on peut parfois trouver sur l’étiquette l’ingrédient qui nous fait frémir, celui que nous voulons éviter pour laver nos couches, j’ai nommé la glycérine !

À Savoir : La glycérine est naturellement présente dans le savon.
Dans le processus de fabrication  de savon en saponification à chaud (ce qui est le cas du savon de Marseille), la glycérine est retirée, mais comme il peut y avoir des traces, elle est parfois notée sur l’étiquette.
En aucun cas il ne s’agit d’un savon surgras, donc aucun problème pour laver les couches avec celui-ci !

Favoriser le séchage naturel, le soleil est une solution magique contre les taches.
En cas de langes rêches ou d’aspect cartonné, 5 minutes au sèche-linge et ils seront de nouveau très souples…

En balade, prévoir un sac en tissu imperméable pour stocker la couche en attendant le retour à la maison.

Sac imperméable

—————————————————————————————

Une couche encrassée, c’est quoi ?

Ça signifie que les fibres du tissu sont saturées d’un produit tel que la glycérine, rendant la couche imperméable.
Tout cela peut être dû à des résidus de lessive, d’adoucissant, de calcaire, de crème pour le change, dans la couche lavable, ce qui empêche une absorption efficace.
Retrouvez ici la liste des lessives réputées pour encrasser les couches lavables.

Comment savoir si les couches sont encrassées ?

Elles fuient dés le premier pipi, votre bébé a les fesses qui rougissent, l’odeur d’urine est très forte…
Mais voici une astuce infaillible pour vérifier : faites couler un mince filet d’eau sur la couche, en temps normal l’eau doit être absorbée immédiatement. Dans le cas contraire, l’eau reste perler à la surface : bingo c’est encrassé !

Comment décrasser une couche ? Ne pas décrasser si ce n’est pas nécessaire !

Pour décrasser les couches (c’est à dire enlever le gras qui se trouve dans la fibre) il faut :

  • laver les couches avec votre lessive habituelle
  • Une fois propre, (pas forcément sèches), les relaver SANS lessive..

Ce processus suffit à dégraisser les couches mais l’idéal est d’utiliser une lessive qui n’encrasse pas les couches, et ne JAMAIS utiliser d’adoucissant ! Essayez ma lessive maison !

Pour info je n’ai jamais eu besoin de décrasser mes couches, en 2 ans d’utilisation !

—————————————————————————————

Combien ça coûte ?

Une couche, soit le lange à nouer + la doublure + le voile coûte moins de 6€ (ce n’est qu’un bout de coton, sans couture ni tralala).

Nous avons dépensé un peu moins 250€ à la naissance de notre fils pour des couches qui l’ont accompagné jusqu’à la propreté !
Ce prix comprenait, les couches, le seau à couche, le sac de transport, une lessive spéciale (pas utile), du savon de Marseille… en prenant seulement les couches (lange+doublure….) cela revient à 160€ environ.
En comparaison en utilisant le système TE2, avec le même “pack”, même nombre de couche, le seau et compagnie, ça monte à presque 300€ (ce qui reste peu cher faut l’avouer ) 😉

Ceci dit pour avoir utilisé les TE2, du fait qu’elles sont moins ajustées que les langes, il arrive plus souvent d’avoir des fuites, elles ont une moins grande capacité d’absorption.

Pour conclure, le lange est le système le moins cher, surtout si on utilise des surcouches multi-tailles, car elles s’utilisent tout le long de la vie en couche.

—————————————————————————————

Points négatifs

C’est le système qui demande le plus de “technique”, mais est-ce vraiment un problème ?
Comptez 10 secondes de plus par rapport à une couche jetable ou le système TE1.

—————————————————————————————

Adieu les idées reçues !

Les couches lavables c’est trop épais et donc trop chaud : Des études ont démontrées que dans une couche lavable il fait 1°c de moins que dans une couche jetable !
Même si la couche paraît épaisse, c’est du tissu, elle respire, contrairement aux jetables fabriqué avec du plastique.
Mon bébé va avoir les fesses irritées : Les couches lavables n’irritent pas la peau, les érythèmes fessiers apparaissent la plupart du temps à cause de produits que l’on met sur la peau, les lingettes jetables, ou lors de la poussée dentaire (n’y pouvant rien, le mieux est de laisser bébé les fesses à l’air).
Les jambes de bébé semblent trop écartées : Il est prouvé que même si les jambes de bébé semblent plus écartées avec une couche lavable, elle ne gêne en rien, et n’est pas risquée pour son développement. Au contraire puisqu’elle peut même soulager, voire améliorer un problème de luxation de la hanche chez le nourrisson, qui est une pathologie fréquente (plus de renseignements).
Les couches lavables fuient plus que les jetables : Non non et encore non ! Pour la petite histoire, sachez que les seules et uniques fois où mon bébé s’est retrouvé avec du pipi et caca partout, c’était avec des jetables !

4 raisons peuvent faire qu’une couche fuit :

  • La couche est mal mise, un bout de tissu sort de la surcouche. Vérifiez au niveau des cuisses, du dos, du ventre… réajuster et le tour est joué !
  • La surcouche est trop petite et donc mal ajustée.  Ce problème ne se pose pas avec une surcouche taille unique.
  • Trop de pipi, la couche est saturée, ça fini par fuir, normal ! C’est la raison pour laquelle quand votre bébé grandit je vous conseille de mettre 2 doublures (ou inserts) la nuit.
  • Elle est encrassée : Un décrassage résoudra le problème – voir plus haut
  • La couche n’a pas été suffisamment lavée avant la 1ère utilisation : les matières naturelles tels que le coton ont besoin d’être lavées au moins 2 fois pour absorber un minimum. Elles seront au top après une petite dizaine de lavages (pour ma part je ne les ai lavées qu’une fois avant de les mettre à mon bébé, au début les pipis sont minis, et tant pis si je devais attendre moins longtemps avant de devoir le changer…)

 

lange mal mis

 

Alors prêt à passer aux couches lavables ?

 

8 commentaires

  1. merci pour cet article qui m’éclaire grandement et me convainc!! enfin quelque chose de clair et qui durera tout le temps de non-continence de mon enfant 🙂
    pour mon premier, je m’étais sentie tellement perdue par toutes les infos, les prix parfois exhorbitants et surtout les retours negatifs … que j’en avais abandonné l’idée. pour mon 2e ce sera bien langes lavables grâce à vous!! 🙂 🙂 🙂

  2. Merci pour ce super article ! J’ai un Loulou de 4 ans et je ne suis pas encore enceinte mais .. j’aimerais beaucoup utiliser des couches lavables pour notre prochain amour, pourtant au début, aux dires de certains ça me paraissait tellement insurmontable !

    Même si ça n’est pas pour tout de suite, je garde les infos dans un coin de ma tête !

  3. Bonjour juste une question quand le bébé a fait ses besoins… Question bête mais vous enlevez comment et par quel procédé… Les langes doivent être à minima sales pour être mis en machine… Du coup l’excédent enlevé avec quoi papier toilette via la fosse ?? Bref je ne sais pas de trop !!!

  4. Bravo pour votre blog, vos articles et surtout votre démarche! Ça fait chaud au Coeur!!
    Un p’tit conseil/renseignement…
    Je suis intéressée par tester le lavable maintenant que mon bébé va mieux. Et du coup, je voulais savoir quelle marque vous avez utilisé car elles m’ont l’air très bien et moins grosse que d’autres que j’ai testé.
    Merci pour votre réponse.
    Au plaisir de vous lire!.. (j’suis un peu loin, Montpellier..)

    1. Bonjour, merci beaucoup !
      Moi je suis super fan de ce système de couche.
      Ce sont des langes à nouer de la marque Disana.
      🙂

Postez un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *